dimanche 24 juillet 2011

The Budos Band à la Maroquinerie : la vidéo du live par Mowno


Alors que nous sommes en pleine saison des concerts en plein air, il se trouve encore des gens pour aller s'enfermer dans la promiscuité d'une petite salle de concerts. Ceux-là ont eu bien raison qui sont allés assister à la prestation du Budos Band sur la scène de la Maroquinerie. Car c'est là, dans ce confinement moite, dans cette étuve revigorante que se niche le funk. Là où dans cet espace clos comme une caverne surchauffée, on communie dans la sueur. Je n'y étais pas, ça fait des lustres que je ne suis pas remonté sur Paname, mais je le sais, je connais la salle.


Quant au The Budos Band, si je ne l'ai jamais vu sur scène, je ne doute pas un instant que leur musique puisse faire varier le taux d'hygrométrie d'une salle comme la Maroquinerie. The Budos Band est un des fleurons de Daptone Records, label où les musiciens sont multicartes, passant allègrement d'une formation à l'autre. Des Dap-Kings derrière Sharon Jones au Menahan Street Band. Ou au Budos Band qui est une formation instrumentale. Un groupe qui décrit sa musique comme du "Staten Island instrumental afro-soul".

Sur son troisième album, le groupe semble avoir affirmé son style. Comme l'explique Andrew Greene, le trompettiste, "à la différence de nos albums précédents, nous n'avons pas essayé de sonner éthio-, ou funk ou soul, nous avons seulement essayé d'être les Budos". C'est-à-dire imposer comme une évidence une musique qui soit parfois à la confluence de Mulatu Astakqé et de Black Sabbath !

Avec un batteur et quatre percussionnistes, un bassiste allumé (Daniel Foder), la rythmique emporte tout sur son passage. Sur le devant de la scène, trompette et saxophone. Mais la particularité du groupe, voire même des groupes Daptone, est de privilégier la cohésion d'ensemble. Pas de solos mais une véritable alchimie collective.

Mowno, le webzine indépendant, peut-être l'équivalent français de The Quietus, y était et a réalisé cette belle captation. C'est visiblement tout récent que Mowno propose des vidéos et il faut souligner la qualité de celle-ci. On attend donc leurs prochaines réalisations avec impatience.



1 commentaire:

  1. Pour l'alchimie collective, expression pertinente, j'ai aussi pensé à Sun Ra.

    RépondreSupprimer